JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Rajoelina renonce à la présidence

Home Forums L’actu sur le vif. Madagascar Rajoelina renonce à la présidence

This topic contains 0 replies, has 1 voice, and was last updated by  Dwizer Web Booster 1 year, 6 months ago.

  • Author
    Posts
  • #5731 Reply

    Dwizer Web Booster
    Participant
    La nouvelle fait l’effet d’un gros boom : Andry Rajoelina, Président de la Transition, a annoncé hier soir lors d’une allocution télévisée qu’il ne se présenterait pas aux élections présidentielles en mai prochain. Annonce en convaincu ? annonce sous la pression ? ou promesse intenable, chacun y verra la preuve de ses convictions. En attendant, en l’absence des deux grands protagonistes, le débat est ouvert !

    Andry Rajoelina

    Rajoelina, le De Gaulle malgache.

    Cette décision semble honorable pour le communauté internationale. Andry Rajoelina veut apparaître comme un homme d’état. Il ne souhaite pas être le vilain petit canard qui, pour des raisons égoïstes, pourrait bloqué un processus de retour à la constitutionnalité en faveur du peuple de Madagascar. Il le dit lui même « Pourquoi ne serais-je pas le De Gaulle malgache » après avoir fait une référence à Mandela.

    Le vrai problème est pourtant bien celui de la légitimité. Un sauveur nationale s’appuie sur cette légitimité. Hors, il semble tout de même qu’il y a deux protagonistes légitimes : celui qui a été poussé dehors et celui qu’il l’a poussé. Ces élections sans eux, n’est-elle pas une manière d’esquiver les vraies discussions et de légitimé par les urnes l’un ou l’autre une bonne fois pour toute.

    Les scénarios du moins pire des maux.

    La démocratie est le moins pire des maux disait Aristote. Comme toutes les révoltes ou guerres actuelles, la nôtre a été faîte au nom de la démocratie et ce retour aux urnes veut se présenter sous les mêmes hospices.

    Nous sommes sur la même longueur d’onde : Rajoelina se présentant à des élections mise en œuvre par la HAT, aurait bien peu de légitimité. S’il s’en sortait gagnant, chacun y verrait par défault des élections truquées. Et les rancœurs se poursuivraient. Nous ne sommes d’ailleurs pas très sûr, qu’après plus de quatre année bien longues de transition, sa popularité serait assez forte pour le porter à la présidence.

    Dans le cas d’un retour en grâce d’un Ravalomanana par la voie des urnes, les risques de chasses aux sorcières sont plus que probables, compte tenu des haines et frustrations accumulées. Il y a de fortes chances pour que ces deux scénarios sont aussi à l’origine des pressions de la commauauté internationale pour favoriser un retour serein.

    La transition des seconds couteaux.

    D’un autre côté, que risque-t-on si est élu un des deux représentants des mouvements protagonistes. Imaginons un représentant du clan Rajoelina arrivant au pouvoir, ou une personnalité du clan Ravalomanana. Ne risque-t-on pas d’arriver à la même situation ? Des partisans du TIM hurlant aux élections truquées ou des Rajoelistes fuyant les règlements de compte et prêt à en découdre de nouveau, dans le cas des exemples précédents ?

    Il y a bien quelques grandes figures plus ou moins indépendantes et déjà sur la liste à la convoitée place de Président de la République de Madagascar. Mais que feront-ils de leur bonne intention une fois le pouvoir acquis ? Quelles décisions prendre en faveur d’une réconciliation nationale quand les deux précédents leaders historiques sont arrivés au pouvoir par la révolte populaire ? Nous imaginons mal un Marc Ravalomana de retour au pays ou un Andry Rajoelina se retirer de toutes aspirations politiques. Leurs troupes seront une menace permanente pour le pouvoir en place. Une épée de Damoclès.

    Une autre possibilité est d’ores et déjà soufflée par certains : une HAT à la russe ! une présidence d’apparat proche HAT avec un Rajoelina premier ministre en attendant son tour, façon Poutine il y a quelque temps. Ceci conduirait à une HAT bis avec pour promesse des élections en 2018 ! Nous doutons que cette solution machiavélique soit de bonne augure pour un épanouissement de notre pays, puisque les rancœurs resteront bel et bien là, jusqu’à attendre le prochain raz-le-bol.

    Alors, votre position sur le sujet… en attendant les passionnant débat sur les candidats et élection à venir :)

    À vos plumes, mais dans la dignité svp.

     

    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
Reply To: Rajoelina renonce à la présidence
Your information: